Nouvelles capacités thermoélectriques charbon, monde et Chine : 1980-2019

Source : Global Energy Monitor data, publié par Carbon Brief, 24 mars 2020[1].

Comment ont évolué entre 1980 et 2019 les mises en service de nouvelles capacités thermoélectriques alimentées au charbon minéral ? Le suivi de ces données est essentiel pour comprendre l’origine de la croissance des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’origine du changement climatique.


1/ De 28,74 GWe en 1980, les mises en service annuelles de capacité thermoélectrique charbon dans l’ensemble du monde ont atteint 106,08 en 2015 avant de redescendre à 68,34 en 2019. Cette évolution s’est effectuée en trois étapes :

  • un montant annuel compris entre 20 et 30 GWe de 1980 à 2003, résultant d’une division moyenne par deux des mises en service dans le monde hors Chine, compensée par une vigoureuse croissance en Chine ;
  • un bond de 30 à plus de 100 GWe entre 2003 et 2015, fruit d’une multiplication par trois des mises en service en Chine accompagnant une reprise de la croissance dans le reste du monde, de six à plus de 40 GW;
  • une contraction, tant en Chine que dans le reste du monde depuis 2006, mais non poursuivie en 2019.

2/ Au cours de ces 40 années, l’évolution des mises en service en Chine a été le moteur de l’évolution mondiale, passant d’une moyenne de 5% au début des années 1980 à 90% au milieu des années 2000, avant de redescendre entre 50 et 60%.

 

Tableau 1 : Mises en service annuelles en Chine et dans le reste du monde (GWe)

 

Années Chine Autres pays Total Chine % Années Chine Autres

pays

Total Chine %
1980 1,96 26,78 28,74 6,8 2000 17,19 16,98 34,17 50,3
1981 1,39 25,31 26,70 5,2 2001 13,35 8,31 21,66 61,6
1982 1,27 28,64 29,91 4,2 2002 10,95 13,49 24,04 43,9
1983 2,08 27,41 29,49 7,0 2003 22,63 9,17 31,80 71,2
1984 2,90 32,55 35,25 8,2 2004 29,65 6,10 35,75 83,0
1985 5,66 31,21 36,87 15,4 2005 47,09 6,76 53,85 87,4
1986 5,07 21,75 26,82 18,9 2006 82,00 9,62 91,62 89,5
1987 5,64 22,34 27,98 20,1 2007 82,49 13,43 95,92 86,0
1988 6,75 15,17 21,92 30,8 2008 62,93 10,02 72,95 86,3
1989 6,99 16,82 23,81 29,4 2009 60,80 17,05 77,85 78,0
1990 6,67 13,69 20,36 32,8 2010 64,02 25,73 89,75 71,3
1991 10,28 14,34 24,62 41,8 2011 62,77 30,27 99,04 67,5
1992 11,55 11,63 23,18 49,8 2012 52,31 32,26 84,57 61,9
1993 8,27 14,09 22,36 37,0 2013 51,84 30,04 82,24 63,0
1994 8,94 12,15 21,09 42,4 2014 38,70 33,55 72,25 53,6
1995 9,57 13,14 22,71 42,1 2015 65,40 40,68 106,08 61,7
1996 16,34 13,17 29,51 55,4 2016 47,36 37,20 84,56 56,0
1997 11,06 13,84 25,44 43,5 2017 35,51 27,98 63,49 55,9
1998 15,86 9,34 25,20 62,9 2018 32,47 18,53 51,00 63,7
1999 12,87 13,20 26,07 48,2 2019 43,84 24,50 68,34 64,1

 Fig. 1 : Mises en service annuelles en Chine et dans le reste du monde (GWe)

 Fig. 2 : Part de la Chine dans le montant mondial des mises en service (%)

 

Pour en savoir plus, lire :

[1] Construction du tableau et des figures par Patrice Ramain.

 


L’Encyclopédie de l’Énergie est publiée par l’Association des encyclopédies de l’environnement et de l’énergie (A3E) (www.a3e.fr), contractuellement liée à l’université Grenoble Alpes et à Grenoble INP, et parrainée par l’Académie des sciences.

Pour citer cet article, merci de mentionner le nom de l’auteur, le titre de l’article et son URL sur le site de l’Encyclopédie de l’Énergie.

Les articles de l’Encyclopédie de l’Énergie sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 4.0 International.

 


Toutes les rubriques de ce contenu.
Sommaire